Connexion Inscrivez-vous gratuitement

Le patron de la Juventus fait pression pour le nouveau format de la Ligue des champions

Le patron de la Juventus fait pression pour le nouveau format de la Ligue des champions

Les clubs de football européens ont été encouragés à soutenir les projets de réforme de la Ligue des champions pour répondre aux intérêts d'une masse de supporters à travers le monde. Les plans de l'UEFA devraient entrer en vigueur en 2024 et selon eux, la Ligue des champions sera au format de 36 équipes qui disputeront près de 100 matches. Ils ont été présentés aujourd'hui à l'Union des clubs européens (ESA), qui compte plus de 200 membres.

L'accord pourrait être finalisé dans deux semaines, a déclaré Andrea Anelli, président de l'Union des clubs et président de la Juventus, dans son discours d'ouverture. "Je recommande vraiment que nous adoptions ensemble le nouveau système et que nous permettions au conseil de l'Union des clubs de clarifier les derniers détails", a déclaré Anelli à propos des différends en cours sur le nouveau classement de la Ligue des champions.


L'ESA souhaite que deux des quatre places supplémentaires du tournoi soient réservées aux clubs qui n'ont pas gagné de place dans le sport, mais qui ont une cote élevée dans les tournois européens ces dernières années. Les critiques voient cela comme la sécurisation des plus grandes équipes au détriment des champions d'État. Si le système fonctionnait maintenant, cela entraînerait des apparitions pour Liverpool et le Borussia (Dortmund), qui connaissent de mauvaises saisons dans leurs ligues nationales.

Anelli soutient que la «définition traditionnelle» de la fidélité des supporters doit changer car le football se développe rapidement dans le monde. Selon lui, 1/3 des fans du jeu soutiennent au moins deux équipes et 10% comme un certain joueur. Comme exemple clair dans ce cas, on peut prendre Cristiano Ronaldo, qui a déménagé à la Juve depuis le Real Madrid.

Aneli a poursuivi que la soi-disant "Génération-Z", composée de personnes âgées de 16 à 24 ans, "n'est pas du tout intéressée par le football". "Cela peut être dû au système actuel, qui n'est pas apprécié par le fan moderne", a-t-il poursuivi, soutenant sa thèse en affirmant que trop de matches au niveau local et international "ne sont tout simplement pas intéressants".

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter avant de pouvoir faire un commentaire